24. Etudier la faisabilité et les opportunités d’une filière bois-énergie

publié le 16-07-2018 par intermezzo -

Objectif(s) :
  • Diminution des émissions de GES.
  • Maîtrise de la consommation d’énergie.
  • Production d’EnR, énergie de stockage ou récupération.
  • Produits bio-sourcés autres qu’alimentaires (bio-matériaux).

 

Co-bénéfices climat-air-énergie : attractivité, qualité de vie et développement économique.

Début du projet Fin estimée Fin effective
n.c. n.c. n.c.

Finalités

  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)
  • Adaptation au changement climatique
  • Sobriété et économies d’énergie
  • Développement des énergies renouvelables
  • Amélioration de la qualité de l’air

- Développer la filière bois-énergie sur le territoire du Val d’Amboise.

- Communiquer sur les opportunités vertueuses de la biomasse tout en ayant une gestion raisonnée et durable de la forêt afin de ne pas nuire au stockage du C02.

- Valoriser les bois d’aujourd’hui inexploités par les filières traditionnelles de bois d’œuvre d’industrie.

- Anticiper une filière économique pour répondre à la raréfaction des énergies fossiles.

Modalités de mise en oeuvre

  • Créer un groupe de travail dédié au développement d’une filière bois-énergie (à l’échelle de plusieurs EPCI).
  • Réaliser un état des lieux de la situation actuelle pour étudier la possibilité de créer une filière bois-énergie (étude des zones boisées, usages et demandes, acteurs locaux en présence, production, conditionnement, nombre d’acteurs, volumes de transactions…).
  • Identifier les propriétaires de parcelles forestières non valorisées ou abandonnées (analyse des potentiels).
  • Identifier des porteurs de projets et des organismes de transformation.
  • Structurer un mode de gouvernance de la filière définissant le rôle des différents acteurs et précisant les compétences de chacun (montage juridique, financier et technique).
  • Informer et communiquer sur l’utilisation du bois-énergie par le biais de l’ALEC 37 : actions de sensibilisation en lien avec la journée internationale des forêts qui a lieu chaque année le 21 mars.

 

Perspectives à plus long terme : création d’une charte forestière de territoire (CFT) et d’un plan de préservation et de valorisation du bois,  réfléchir à un soutien financier à la filière bois-énergie (aides à l’investissement seulement), soutenir les créations de chaufferies et réseaux biomasse, inciter les exploitants forestiers à adhérer à un système de certification pour une gestion durable de la forêt (ex : PEFC France), développer une filière bois-construction locale.

 

Actions inspirantes

 

Obstacles à surmonter pour la mise en oeuvre

  • Méconnaissance du potentiel bois-énergie au niveau local.
  • Absence au niveau local d’organisme de pré-transformation ou transformation localement.
  • Difficultés administratives, juridiques, financières et techniques pour installer des chaufferies bois.

Pilotage / animation

Élu(s) référent(s) : n.c.
Coordinateur(s) : CCVA
Partenaires : DDT37, ADEME, Conseil Régional Centre - Val de Loire, Conseil départemental d’Indre-et-Loire, Communes, ALEC37, Arbocentre, Energie Partagée Centre - Val de Loire, Chambre d’agriculture d’Indre-et-Loire, Office National des Forêts (ONF), Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF) d'Ile-de-France et du Centre - Val de Loire, Forêt Privée Française
Responsable(s) : cdesroches
Équipe projet :
n.c.

Budget et moyens

Budget (en €) : n.c.